Une association française va être créée, pour sous-tendre la pérennité de ce projet.

Dans ces principes, il y a la promotion de la création, du théâtre, de la collaboration et de la générosité. Son objet est d’approcher par l’écriture et le théâtre la question de la singularité de chaque être et sa relation à cette singularité, ainsi que la question des relations entre les personnes.

Tous droits des créations littéraires, qu’il s’agisse des portraits, des fragments, des pièces, de la plateforme, sont cédés intégralement à l’association. Le crédit «selon une idée originale de Geneviève Flaven» est systématiquement mentionné. Pour chaque partie, les auteurs et contributeurs de cette partie sont cités, selon une charte établie qui est signée par chaque participant au projet.

Cette association recherchera des sponsors, pour permettre le fonctionnement et le rayonnement de son activité culturelle. Les places des spectacles seront payantes. Des livres pourront être publiés.

Tous les bénéfices seront reversés à des causes, trouvées au fur et à mesure des projets.

Les personnes impliquées travaillent sur la base du volontariat. L’association pourra décider d’engager des dépenses pour rémunérer un travail de spécialiste, indispensable au bon déroulement du projet ou exceptionnellement un travail d’artiste.

L’association fonctionne sur une base de petits groupes autonomes, avec une forte responsabilisation et capacité d’agir. Nous appliquerons partout le principe « advice process » : chaque personne face à une question peut rendre une décision ; pour prendre sa décision, cette personne doit consulter des experts et les personnes concernées par sa décision puis en son âme et conscience décidée.

Marguerite Deperrois et Geneviève Flaven sont les fondatrices de cette association. En cas de conflit sur un sujet au sein de l’association, en dernier recours elles trancheront en étant d’accord ensemble. Si ce n’était pas le cas, un médiateur extérieur serait recherché.