Learning to develop a narrative and sharing it in public is obviously useful for acing an interview, impressing a client or giving a toast, but on a deeper level, personal narratives are essential for making sense of one’s experience, presenting one’s most authentic self and build sincere relationships with others.

Apprendre à développer un récit et le partager en public est évidemment utile pour réussir un entretien, impressionner un client ou porter un toast, mais plus profondément, les récits personnels sont essentiels pour donner du sens à son expérience, présenter son moi le plus authentique et nouer des relations sincères avec les autres.

Personal storytelling, what for?

In May 2022, I accompanied around a hundred INSEAD MBA students in the development of their personal story in collaboration with Marc Le Menestrel, Affiliate Professor in Decision Sciences at INSEAD. The audience was made up of 30-somethings from all over the world who, after a promising start to their career, come to INSEAD to open up other possibilities and access higher management positions, change jobs or industries. The time of the MBA is dedicated to the training (the formatting?) of a globalized ruling class but it also provides space for reflection and questioning. It is in this special moment that the construction of a personal story can take place.

Developing a story and knowing how to share it is obviously very useful for acing an interview, impressing a client or giving a toast, but on a deeper level, personal stories are essential for making sense of one’s experience, presenting one most authentic self to build sincere relationship with others. Storytelling informs the self and builds communities

A quoi sert le récit de soi ?

En mai 2022, j’ai accompagné une centaine d’étudiants en MBA à l’INSEAD dans le développement de leur histoire personnelle en collaboration avec Marc Le Menestrel, Professeur Affilié en Sciences de la Décision à l’INSEAD, Le public était constitué de trentenaires venus du monde entier qui après un début de carrière prometteur viennent à l’INSEAD pour ouvrir d’autres possibles et accéder à des postes de management plus élevés, changer de fonction ou d’industrie. Le temps du MBA est dédié à la formation (au formatage ?) d’une classe dirigeante mondialisée mais il offre aussi un espace de réflexion et de questionnement.  C’est dans ce moment privilégié que peut s’inscrire la construction d’un récit personnel.

Développer un récit et savoir le partager est évidemment très utile pour réussir un entretien, impressionner un client ou porter un toast, mais plus profondément, les récits personnels sont essentiels pour donner du sens à son expérience, présenter son moi le plus authentique et nouer des relations sincères avec les autres. Raconter son histoire éclaire sur soi-même et bâtît des communautés

Sans titre
Eliezer et Rebecca – Nicolas Poussin

The power of storytelling

In Sapiens, the best-selling book by Yuval Noah Harari, the author shows how Homo Sapiens, an insignificant animal, has become the dominant species on the planet thanks to “storytelling”. Because human language is unique in that it makes it possible to report things that do not exist. This ability to craft myths has allowed us to imagine things – Gods, money or the nation – and build them collectively, massively and flexibly.

Dans Sapiens, le livre bien connu d’Yuval Noah Harari, l’auteur montre comme Homo Sapiens, animal insignifiant, est devenu l’espèce dominante sur la planète grâce au « storytelling ». Car le langage humain a ceci de singulier qu’il permet de rendre compte de choses qui n’existent pas. Cette capacité à tisser des mythes nous a permis d’imaginer des choses étranges– les dieux, l’argent ou la nation – et de les construire collectivement, en masse et en souplesse.

Developing better stories

The problem, of course, is that there are multiple ways to tell a story. And depending on how we do it, the effect will be quite different. We tell stories that invigorate us and others that sabotage us. Telling better stories  is not only useful, it is important.

The ingredients of a memorable story are well known: we need change and stakes, scenes and details. You have to start your narrative, develop it and land. But how to structure the chaos of emotions, thoughts, routines and accidents of our lives to compose a story? How to choose the significant elements that reveal a personality in progress, a journey and perhaps an intent? During 7 sessions, alternating writing and theater exercises, the students plunged into the unknown to compose the puzzle of their story and confront it to the public. The demanding path has proved fruitful because from the group, a bit dull and conformist in appearance, came out about hunded astonishing stories of overcoming or acceptance, of departure, come back or breaking up, of decision or chance, all invigorating and sometimes inspiring and profound.

Produire de meilleurs histoires

Le problème évidemment c’est qu’il existe de multiples manières de raconter une histoire. Et selon la façon qu’on aura de le faire, l’effet sera tout différent. On (se) raconte des histoires qui nous vivifient et d’autres qui nous sabotent. Raconter de meilleures histoires n’est pas seulement utile, c’est important.

Les ingrédients d’une histoire mémorable sont repérables : il faut du changement et des enjeux, des scènes et des détails; il faut savoir débuter son récit, le développer et atterrir. Mais comment structurer le chaos d’émotions, de pensées, de routines et d’accidents de nos existences pour lui donner la forme d’une histoire ? Comment choisir les éléments significatifs qui révèlent une personnalité en devenir, un cheminement et peut-être en filigrane, une intention ? Au cours de 7 sessions, alternant exercices d’écriture et de théâtre, les étudiants ont plongé dans l’inconnu pour composer le puzzle de leur histoire et la confronter au public. Ce chemin exigeant a été très fécond car de ce groupe, lisse et conformiste en apparence, ont jailli près d’une centaine de récits étonnants, histoires de dépassement ou d’acceptation, de départ, de retour ou de rupture, de décision ou de hasard, vivifiantes, et parfois bouleversantes et profondes.

An individual/collective dynamics serving personal discernment

These “personal storytelling” trainings for adults bring me a lot and also enriches the reflection on the 99 project. First, I love supporting the narrative work by creating a joyful and safe atmosphere to accompany each person and the group. Then, the two approaches, that of the 99 project and that of the personal narrative, are reinforcing one another. They are both based on individual/collective dynamics but serve different purposes: collective projection or personal discernment.

  • In a 99 project, the collective and egalitarian dynamic protects and supports the individual. Through the empathy and resonance of the intertwined stories, a new collective narrative emerges, a desirable destination that becomes a source of transformations for everyone.
  • In a journey of personal storytelling, the affirmation of the identity of the narrator is sharpened by the collective which encourages, through its reactions, the questions and the shift necessary for personal discernment.

Une dynamique individu/collectif au service du discernement personnel

Ces formations dédiées au “récit personnel” pour des adultes m’apportent beaucoup et enrichissent aussi ma réflexion autour du projet 99. D’abord, j’aime soutenir le travail narratif en créant une atmosphère joyeuse et sécurisante pour accompagner les chemins de chacun.e et du groupe. Ensuite, les deux démarches, celle du projet 99 et celle du récit personnel se nourrissent car elles reposent sur des dynamiques individu/collectif similaires mais au service de finalités différentes : la projection collective ou le discernement personnel.

  • Dans un projet 99, en effet, la dynamique collective et égalitaire protège et porte l’individu. Par l’empathie et la résonance des récits croisés, émerge une narration collective inédite,  une destination commune et désirable qui devient une source de transformations pour tous.tes.
  • Dans un parcours de récits personnels, l’affirmation de l’identité du narrateur est affûtée par le collectif qui encourage, par ses réactions, le questionnement et le déplacement nécessaire au discernement personnel.
PERSONAL STORYTELLING
MAY 2022